Prévoyance individuelle

Compte ou fonds?

Retour à la vue d’ensemble
Auteur
Simon Herzer
1 min lecture

Les comptes restent très appréciés des Suisses. Parallèlement, de nombreux épargnants recherchent des solutions plus rentables, comme les fonds de placement par exemple. Mais toute forme d’épargne comporte aussi bien des avantages que des inconvénients.

Bien que les comptes ne soient pratiquement plus rémunérés, ils restent très appréciés. Ceci est sans doute principalement dû au fait que les comptes sont exempts de fluctuations. La rémunération d’un compte épargne est en outre garantie. Mais actuellement, même les comptes épargne qui bénéficient de conditions particulières ne rapportent pas plus de 0,3%. Et cela n’est pas mieux pour les comptes 3a qui sont pour la plupart rémunérés à un maximum de 0,4% environ. Après déduction des frais de gestion du compte, il ne reste pratiquement plus aucun revenu. En période d’inflation, les épargnants peuvent même perdre de l’argent.

En vertu de la protection des déposants, verser son argent sur un compte est en principe sûr. Mais en cas de faillite d’une banque, les dépôts sont couverts jusqu’à CHF 100 000 par client (et non par compte). La protection des déposants prévoit un traitement privilégié des dépôts en cas de faillite. Elle s’applique aux comptes, aux obligations de caisse et aux dépôts à terme.

Les comptes 3a et les comptes de libre passage bénéficient également d’un traitement privilégié en cas de faillite. Si des liquidités sont encore disponibles lors d’une faillite, un maximum de CHF 100 000 est versé par client, indépendamment d’autres dépôts. Si un client dispose d’un compte 3a et d’un compte de libre passage, le montant des deux dépôts représente la base initiale. Par contre, la protection des déposants ne vient pas s’ajouter au traitement privilégié de ces deux formes d’épargne lorsque les capitaux font défaut suite à la faillite de la banque.

Conseil: les personnes dont le montant des comptes additionnés dépasse largement 100 000 francs devraient envisager de répartir leurs dépôts sur plusieurs banques pour des raisons de sécurité.

Les fonds proposent une protection étendue contre la faillite

Les taux très bas sur les comptes incitent de nombreux épargnants à chercher des solutions plus rentables. Les fonds de placement sont une solution simple pour constituer un patrimoine à long terme. Vous investissez dans des actions, des obligations et d’autres titres. Vous êtes soumis à des fluctuations de valeurs. Mais en optant pour un horizon de placement suffisamment long, vous avez des chances de rendement plus élevées qu’en laissant votre argent sur un compte.

Autre avantage des fonds de placement par rapport aux comptes: les fonds sont considérés comme patrimoine distinct. Les valeurs des dépôts appartiennent au client et sont uniquement conservées par la banque. Contrairement aux comptes, ils ne figurent donc pas au bilan des banques. Cela signifie que non seulement les montants jusqu’à 100 000 francs sont garantis, mais que les montants supérieurs le sont aussi. Les investisseurs bénéficient ainsi d’une protection anti-faillite plus importante que les titulaires de comptes. Les fonds n’ont en outre aucune limite de retrait comme c’est le cas pour les comptes privés et d’épargne.

Planification financière

Vous avez des questions sur les placements? Les experts en planification financière de Dörig & Partner sont à votre disposition.

Auteur
Simon Herzer
Chef de projet communication