Prévoyance professionnelle

Rente ou capital?

Retour à la vue d’ensemble
Auteur
Mario Serratore
3 min lecture

Retirer ses avoirs de caisse de pension sous forme de rente ou de capital est souvent la décision financière la plus importante à prendre pour les futurs retraités. C’est pourquoi il est crucial de bien peser les avantages et les inconvénients des deux variantes.

De nombreux futurs retraités ignorent que la plus grosse partie de leur fortune est dans leur caisse de pension. C’est pourquoi opter pour un versement de ses avoirs de vieillesse sous forme de rente ou de capital a des conséquences non négligeables. C’est une décision irréversible. Elle est particulièrement importante, car elle concerne les 25 années suivantes, voire plus, mais aussi les membres de la famille. Les répercussions sur les survivants peuvent en effet sensiblement varier.

C’est pourquoi toujours plus de futurs retraités choisissent la voie médiane en retirant une partie de leur capital de vieillesse seulement. Un versement combiné sous forme de rente et de capital est particulièrement judicieux: vous avez un revenu garanti pour couvrir vos besoins vitaux et un capital à utiliser à votre guise. Selon la loi, les assurés peuvent retirer au moins un quart de leurs avoirs de vieillesse en capital. De nombreuses caisses proposent cependant le versement de la moitié, voire de la totalité du capital.

L’aperçu suivant compare les deux variantes rente ou capital

Versement sous forme de rente

Versement en capital

Revenu garanti?

Oui, certainement jusqu’à la fin de la vie

Risque de placement et de longévité

Revenu régulier?

Oui (rente mensuelle)

Selon la stratégie de placement choisie

Expérience en investissement nécessaire?

Non

Oui

Flexibilité financière?

Non

Oui

Imposition?

A 100% en tant que revenu

Fiscalité avantageuse lors du versement en capital, puis impôt sur le revenu et sur la fortune

Héritiers / survivants?

60% rente de veuf / de veuve, pas d’héritage du capital non consommé

Pas de rente de veuf / de veuve, le capital non consommé est versé aux héritiers, contrat de mariage / de succession ou testament conseillés

Actuellement, une personne sur deux opte pour un versement sous forme de rente. Un tiers choisit la solution des marchés financiers: versement de la totalité du capital, détermination personnelle du montant à disposition mensuellement avec consommation du capital et stratégie de placement individuelle. Les autres prennent une voie médiane en se faisant verser une partie de leur capital et une rente viagère plus faible. Ces trois méthodes comportent des avantages comme des inconvénients.

Un argument principal parle en faveur de la rente: c’est un revenu sûr perçu tous les mois. Jusqu’au décès. Les bénéficiaires d’une rente n’ont donc pas à se soucier d’investissements et peuvent utiliser leur temps à d’autres occupations. Il est en outre fort possible qu’ils dépassent l’âge moyen calculé à des fins actuarielles. Dans ce cas, une rente est évidemment un avantage. Mais elle comporte aussi des risques. La plupart des caisses de pension n’ont pas ou que partiellement adapté les rentes au renchérissement par le passé. Cela ne devrait pas changer à l’avenir. En conséquence, la rente reste la même, mais lorsque le coût de la vie augmente, le pouvoir d’achat diminue et l’on ne peut plus se permettre de dépenser autant.

En revanche, un versement en capital présente l’opportunité de faire fructifier son argent et de préserver sa fortune. Il peut cependant s’avérer difficile de réaliser un rendement annuel de 2,5% à 3% sur un investissement individuel comme cela a été le cas pour la caisse de pension sur les 10 dernières années. En outre, un versement en capital est n’est pas toujours psychologiquement viable. De nombreuses personnes s’imaginent difficilement consommer le patrimoine qu’elles ont économisé toute une vie.

Les conseils suivants peuvent vous aider à faire un choix:

Conseil n° 1: contactez votre caisse de pension

Renseignez-vous sur les possibilités existantes auprès de votre caisse de pension. C’est gratuit. Par la suite, consulter un planificateur financier spécialisé peut s’avérer très utile. Les bases décisionnelles sont vos revenus et votre fortune ainsi que vos charges financières. Votre état de santé peut aussi être un facteur déterminant.

Conseil n° 2: renseignez-vous sur le délai de notification

Un versement en capital doit être notifié au préalable à la caisse de pension. Selon la caisse de pension, le délai de notification peut aller de quelques jours à plusieurs mois. Bon à savoir: à partir du moment où le délai de notification pour le versement en capital expire, votre décision est irréversible!

Conseil n° 3: choisissez le meilleur rapport

Les couples peuvent être avantagés si un partenaire opte pour le capital et l’autre pour la rente. Comparez les paramètres des deux caisses de pension: taux de conversion, degré de couverture ou montant de la rente de veuf/veuve.

Auteur
Mario Serratore
Eidg. dipl. Finanzplanungs-Experte